schliessen

Hypertrophie bénigne de la prostate et troubles mictionnels de l'homme

L’augmentation de volume de la prostate lié à l’âge (adénome) est une situation très fréquente à partir de 50 ans. Elle se manifeste par des besoins fréquents d’uriner, un sentiment d’urgence mictionnelle, un jet faible et une sensation de vessie incomplètement vidée après la miction. Les patients se lèvent également souvent la nuit pour uriner. Si on a pu exclure un cancer de la prostate on pourra proposer un traitement médicamenteux qui relaxe la prostate et permet de mieux uriner et moins fréquemment. En l’absence d’amélioration, on propose un traitement chirurgical qui sera adapté à la taille de la prostate et les souhaits du patient

La résection endoscopique (TURP) est le traitement standard de l’adénome prostatique à l’aide d’un résecteur bipolaire. Si le volume de l’adénome dépasse les 100 ml, une intervention par abord abdominal transvésical sera pratiquée à l’aide du robot da Vinci (adenomectomie)

Dans certains cas une intervention minimaliste  est pratiquée, éléctroporation Tuna ou endolift.

Ces différentes méthodes n’enlèvent pas la glande prostatique en totalité et le suivi de contrôle devra être effectué comme chez les hommes non- opérés. Ces traitements ne diminuent pas le risque de développer un cancer ultérieurement.

Après traitement le débit urinaire est rétabli et la plupart des symptômes gênants disparaissent. Une éjaculation rétrograde est souvent la conséquence de la chirurgie : lors de la jouissance le sperme reflue vers la vessie et est émis avec l’urine ultérieurement.